UMP : un tiers des sympathisants souhaitent que le parti soit dissout

Le président démissionnaire de l'UMP Jean-François Copé face à des sympathisants le 11 juin 2014 à Aulnqy-sous-Bois [Eric Feferberg / AFP/Archives] Le président démissionnaire de l'UMP Jean-François Copé face à des sympathisants le 11 juin 2014 à Aulnqy-sous-Bois [Eric Feferberg / AFP/Archives]

Près d'un tiers des sympathisants UMP (32%) souhaitent que leur formation soit dissoute et remplacée par un nouveau parti alors qu'ils n'étaient que 15% il y a deux semaines, selon un sondage BVA pour le Parisien-CQFD-ITélé.

Au niveau de l'ensemble des Français, ils sont maintenant 48% à le souhaiter (contre 41% fin juin).

"L’aggravation de la crise à l’UMP, avec la révélation cette semaine de la dette abyssale du parti, a produit en peu de temps des effets spectaculaires sur l’opinion", juge BVA.

71% des sondés (et 92% des sympathisants UMP) font par ailleurs porter la responsabilité de la crise à l’UMP à "l’ensemble des cadres du parti" contre 21% qui l'attribuent "surtout à Nicolas Sarkozy".

Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1.050 personnes recrutées par téléphone et interrogées par Internet les 10 et 11 juillet.

 

Vous aimerez aussi

Sondage 82% des Français ne veulent pas d'une alliance entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen
Les Français n'ont jamais été aussi méfiants à l'égard des politiques
Sondage Seuls 2% des Français éprouvent du respect vis à vis de leurs représentants politiques
Un gilet jaune dans les rues de Toulouse, le 5 janvier dernier.
Sondage Le soutien des Français aux gilets jaunes en forte baisse

Ailleurs sur le web

Derniers articles