UMP : un tiers des sympathisants souhaitent que le parti soit dissout

Le président démissionnaire de l'UMP Jean-François Copé face à des sympathisants le 11 juin 2014 à Aulnqy-sous-Bois [Eric Feferberg / AFP/Archives] Le président démissionnaire de l'UMP Jean-François Copé face à des sympathisants le 11 juin 2014 à Aulnqy-sous-Bois [Eric Feferberg / AFP/Archives]

Près d'un tiers des sympathisants UMP (32%) souhaitent que leur formation soit dissoute et remplacée par un nouveau parti alors qu'ils n'étaient que 15% il y a deux semaines, selon un sondage BVA pour le Parisien-CQFD-ITélé.

Au niveau de l'ensemble des Français, ils sont maintenant 48% à le souhaiter (contre 41% fin juin).

"L’aggravation de la crise à l’UMP, avec la révélation cette semaine de la dette abyssale du parti, a produit en peu de temps des effets spectaculaires sur l’opinion", juge BVA.

71% des sondés (et 92% des sympathisants UMP) font par ailleurs porter la responsabilité de la crise à l’UMP à "l’ensemble des cadres du parti" contre 21% qui l'attribuent "surtout à Nicolas Sarkozy".

Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1.050 personnes recrutées par téléphone et interrogées par Internet les 10 et 11 juillet.

 

Vous aimerez aussi

Barcelone et son Camp Nou arrivent en tête des villes pour assister à un match, selon un tiers des Français.
Football Un peu plus de la moitié des Français a déjà planifié des vacances autour d’un événement sportif
La participation à ce scrutin serait de 44% des inscrits sur les listes électorales.
Politique Élections européennes : les intentions de vote au jour le jour
Antoine Griezmann avait été copieusement sifflé et insulté, début avril, au Camp Nou.
Football Les supporters du Barça ne veulent pas de Griezmann

Ailleurs sur le web

Derniers articles