Egorgé après s’être plaint du tapage nocturne

Illustration[Philippe Huguen / AFP]

Un Roubaisien de 27 ans a été tué dans la nuit de samedi à dimanche, après s’être plaint auprès de deux individus, responsables de tapage nocturne.

 

Les faits se sont déroulés à Roubaix (Nord) dans la nuit de samedi à dimanche. Aux alentours de 4h00 du matin, excédé par le bruit provoqué par deux individus probablement en état d’ébriété, Ahmed, 27 ans et père de deux enfants, passe la tête par la fenêtre pour leur intimer le silence.

Mais les deux hommes ne l’entendent pas de cette oreille. Et ils décident de lui faire comprendre. Profitant du disfonctionnement du portail censé fermer l’immeuble, les individus parviennent à pénétrer dans le bâtiment et commencent à toquer à toutes les portes pour retrouver Ahmed.

 

Affrontement

Pour éviter que les éléments perturbateurs ne fassent plus de bruit, le jeune père décide d'aller à leur rencontre afin de les raisonner. Il se rend dans la cour de l’immeuble pour discuter. Mais les deux individus ne lui laissent pas le temps de les convaincre et l’un des deux lui assène un coup de couteau à la gorge.

Alertée par les cris de son mari, Jennifer descend dans la cour et découvre son mari agonisant dans une mare de sang. Elle ne peut que constater, impuissante, la fuite des deux hommes.

Arrivés sur place, les secours tentent de réanimer la victime, qui a perdu connaissance. Transférée au centre hospitalier de Lille, il décèdera des suites de ces blessures.

 

Les agresseurs identifiés ?

L’enquête a été confiée à la Police Judiciaire de Lille. Selon la Voix du Nord, qui révèle l’affaire, les agresseurs auraient été identifiés et l’un des deux aurait même été interpellé. Le parquet n’a pas encore confirmée.

 

À suivre aussi

Hauts-de-Seine Un homme menaçant des policiers avec une arme blanche abattu à la Défense
Heureusement, le boulanger a pu compter sur le soutien de nombreux habitants.
Faits divers Un boulanger rappelé à l’ordre par la police car il fait trop de bruit en transportant sa panière à pain
Justice Hautes-Pyrénées : une fillette victime de pédophilie écrit aux gendarmes pour les remercier

Ailleurs sur le web

Derniers articles