Vol AH5017 : marche silencieuse en Loire-Atlantique

Amadou Ouedraogo pose avec des photos de son frère et de la famille de ce dernier, qui se trouvaient à bord de l'avion qui s'est écrasé au Mali, le 25 juillet 2014 à Remouille, près de Nantes [Jean-Sebastien Evrard / AFP/Archives] Amadou Ouedraogo pose avec des photos de son frère et de la famille de ce dernier, qui se trouvaient à bord de l'avion qui s'est écrasé au Mali, le 25 juillet 2014 à Remouille, près de Nantes [Jean-Sebastien Evrard / AFP/Archives]

Un millier de personnes participaient dimanche matin à une marche silencieuse à Rouans (Loire-Atlantique), en hommage à la famille Ouedraogo, dont sept membres sont morts dans le crash de l'avion d'Air Algérie le 24 juillet au Mali.

 

Organisée par la famille et les proches des Ouedraogo, avec le soutien de la commune de 2.700 habitants, la marche a démarré à 11h00 à proximité de l'école où étaient scolarisés certains des enfants de la famille.

Des fleurs blanches à la main, souvent très émus, les participants devaient ensuite se diriger vers le hameau de Messan, jusqu'à la maison où résidait la famille Ouedraogo.

Seydou Ouedraogo, 46 ans, et sa femme Maryse, leurs quatre enfants, âgés de 6 à 22 ans, ainsi qu'un neveu de 21 ans, rentraient du Burkina Faso, d'où la famille, installée depuis une trentaine d'années dans la région nantaise, était originaire.

Le neveu, étudiant à Angers, était sur le point de s'installer à Nantes pour y poursuivre ses études.

Le 24 juillet, le vol AH5017 d'Air Algérie, qui reliait Ouagadougou à Alger, s'est écrasé moins d'une heure après le décollage dans le nord du Mali. Au total, 116 personnes, dont 54 Français, sont décédées dans le crash de l'avion.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles