Décès en colo : eau et aliments hors de cause

Gendarmes devant le chalet Saint-Bernard à Ascou, dans l'Ariège, le 10 juillet 2014, après la mort d'un garçon de 8 ans, victime d'une intoxication alimentaire [Raymond Roig / AFP/Archives] Gendarmes devant le chalet Saint-Bernard à Ascou, dans l'Ariège, le 10 juillet 2014, après la mort d'un garçon de 8 ans, victime d'une intoxication alimentaire [Raymond Roig / AFP/Archives]

La mort d'un enfant de 8 ans, d'une infection digestive aiguë le 9 juillet dans une colonie d'Ascou en Ariège, reste encore inexpliquée. Les résultats de toutes les analyses de l'eau et des aliments servis au centre sont "négatifs", a annoncé mardi la préfecture.

 

"Aujourd'hui, avec les éléments dont je dispose, nous sommes incapables de déterminer les causes du décès du jeune garçon", a expliqué la préfète de l'Ariège, Nathalie Marthien, lors d'une conférence de presse à Foix.

"Toutes les analyses sont aujourd'hui terminées et tous les résultats sont négatifs", a-t-elle précisé. Les aliments et l'eau du robinet du chalet Saint-Vernard d'Ascou sont donc mis hors de cause dans la mort de l'enfant de 8 ans. Le 16 juillet dernier, les première analyses révèlaient seulement la présence de bactérie "pas hautement pathogènes".

 

Résultats cruciaux attendus ce mois-ci

Ce sont les résultats des examens anatomo-pathologies ordonnés par la justice à la suite de l'autopsie qui devraient être concluants. Ils devraient être communiqués ce mois-ci par le procureur de la République de Foix.

Le centre de vacances devrait pouvoir accueillir de nouveaux visiteurs d'ici peu. La préfète devrait prendre un arrêté pour sa réouverture dans les jours ou les semaines qui viennent. Il avait fait l'objet d'une fermeture administrative après le drame.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles