Montebourg veut "hausser le ton" face à l'Allemagne

Arnaud Montebourg à la sortie de l'Elysée le 30 juillet 2014 à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP] Arnaud Montebourg à la sortie de l'Elysée le 30 juillet 2014 à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP]

Le ministre français de l'Economie Arnaud Montebourg a estimé samedi qu'il faut "hausser le ton" vis-à-vis de l'Allemagne "prise au piège de la politique austéritaire", dans un contexte où la France ne peut "plus (se) laisser faire".

 

"Il faut hausser le ton. L'Allemagne est prise au piège de la politique austéritaire qu'elle a imposée à toute l'Europe", a déclaré M. Montebourg.

Dans un entretien accordé au Monde, le patron de Bercy souhaite "donner la priorité à la sortie de crise" laquelle selon lui doit "faire passer au second plan la réduction dogmatique des déficits, qui  (…) conduit à l'austérité et au chômage".

M. Montebourg juge que François Hollande a fait "un pas utile" en déclarant que le rythme de réduction des déficits devait être adapté mais souhaite visiblement aller plus loin que le Président de la république.

"Aujourd'hui, la réduction à marche forcée des déficits est une aberration économique, car elle aggrave le chômage, une absurdité financière, car elle rend impossible le rétablissement des comptes publics, et un sinistre politique, car elle jette les Européens dans les bras des partis extrémistes", a insisté Arnaud Montebourg.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles