Loi croissance : le PS "pas favorable" au recours aux ordonnances

Le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis à La Rochelle, le 31 août 2014 [Xavier Leoty / AFP] Le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis à La Rochelle, le 31 août 2014 [Xavier Leoty / AFP]

Le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis s'est dit dimanche sur BFM TV "pas favorable" au recours à des ordonnances pour le projet de loi sur la croissance, comme le souhaite le gouvernement.

"Je n'y suis pas tellement favorable, parce qu'on n'y gagne pas tellement de tant que ça, et il vaut mieux un débat au Parlement (...). De toute façon, même avec les ordonnances, le débat sera au Parlement", a-t-il tempéré.

Vous ne soutiendrez pas cette démarche ? "Je dis que je n'y suis pas favorable, mais on va voir ce que va faire le Premier ministre", a poursuivi le député de Paris.

Le gouvernement va recourir en partie, en particulier sur le travail du dimanche, à des ordonnances pour le projet de loi sur la croissance, dont a hérité le nouveau ministre de l'Economie Emmanuel Macron, a indiqué Matignon à l'AFP vendredi soir, confirmant une information des Echos.

Vous aimerez aussi

Nicolas Maduro lors d'une commémoration militaire
Venezuela Nicolas Maduro recrute dans sa milice pro-gouvernementale
L'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 7 octobre 2013 à Paris [Joël SAGET / AFP/Archives]
Politique Pacte et privatisations : vers l'adoption définitive d'un projet de loi controversé
Theresa May pourrait cette semaine mettre les députés face à un choix : soit ils votent son accord, soit l'éventuel projet alternatif qui émergerait des votes prévus au Parlement lundi 1er avril.
Royaume-Uni Brexit : vers un quatrième vote des députés sur l'accord de Theresa May ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles