Loi croissance : le PS "pas favorable" au recours aux ordonnances

Le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis à La Rochelle, le 31 août 2014 [Xavier Leoty / AFP] Le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis à La Rochelle, le 31 août 2014 [Xavier Leoty / AFP]

Le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis s'est dit dimanche sur BFM TV "pas favorable" au recours à des ordonnances pour le projet de loi sur la croissance, comme le souhaite le gouvernement.

"Je n'y suis pas tellement favorable, parce qu'on n'y gagne pas tellement de tant que ça, et il vaut mieux un débat au Parlement (...). De toute façon, même avec les ordonnances, le débat sera au Parlement", a-t-il tempéré.

Vous ne soutiendrez pas cette démarche ? "Je dis que je n'y suis pas favorable, mais on va voir ce que va faire le Premier ministre", a poursuivi le député de Paris.

Le gouvernement va recourir en partie, en particulier sur le travail du dimanche, à des ordonnances pour le projet de loi sur la croissance, dont a hérité le nouveau ministre de l'Economie Emmanuel Macron, a indiqué Matignon à l'AFP vendredi soir, confirmant une information des Echos.

À suivre aussi

Le président du parti, Christian Jacob, n'a apporté son soutien à aucun des candidats.
Politique Qui sont les 6 candidats à la présidence du groupe Les Républicains à l'Assemblée ?
Des manifestants agitent des drapeaux britanniques et européens, le 19 octobre 2019 à Londres [Niklas HALLE'N / AFP]
Royaume-Uni Brexit : la crise relancée après le camouflet subi par Boris Johnson au Parlement
Le Royaume-Uni et l'UE ont notamment trouvé un compromis pour éviter le retour d'une frontière physique entre l'Irlande et l'Irlande du Nord.
Royaume-Uni Enfin l'heure du Brexit ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles