Alcool : une limite à 0,2g pour les jeunes conducteurs ?

Pour lutter contre l'alcool au volant chez les jeunes, l'abaissement de la limite autorisée est une des pistes qui existe.

 

Dans le viseur de la sécurité routière, les jeunes conducteurs conduisant en état d’ivresse. Le ministère de l’Intérieur aurait, parmi ses dossiers, une piste menant à l’abaissement de la limite d’alcoolémie autorisée, rapporte ce mardi le Parisien. 

 

L’interdiction pure et simple de boire. 

L’idée : faire passer le seuil légal actuel, de 0, 5 g d’alcool par litre de sang, à 0,2 g pour les novices de la route. Un durcissement qui signifierait tout simplement l’interdiction pure et simple de boire. 

Chaque verre ingurgité (demi de bière, ballon de vin, verre de whisky) contient en effet environ la même dose d’alcool (10 g), et fait monter automatiquement le taux dans le sang de 0,25 g/L en moyenne. 

Fortement restrictive, cette hypothèse poserait par ailleurs un problème de sanction. Si celle-ci, au-dessus de 0,2 g, était la même que pour 0,5 g, le conducteur perdrait 6 points sur son permis. Soit l’intégralité de ce que détient un automobiliste ayant un permis probatoire. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles