La pression continue sur la ferme des 1.000 vaches

Des activistes manifestent contre la ferme des 1000 vaches le 12 septembre 2013 à Erquinghem-Lys [Phililppe Huguen / AFP/Archives]

Alors que les premières bêtes sont arrivées le week-end du 13 septembre, les opposants à la ferme des 1.000 vaches n'ont pas dit leur dernier mot.

 

La première traite de 150 vaches laitières, samedi 13 septembre au matin à la ferme dite "des 1.000 vaches" dans la Somme, n’a pas calmé les opposants au projet. La confédération paysanne doit en effet lancer le 15 septembre une "procédure d’urgence" contre la mise en route de ce projet d’élevage intensif, qu’elle juge illégale. 

Une position que ne partage pas le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll. Tout en reconnaissant, dimanche 14 septembre matin sur RTL, que l’exploitation était "le contraire" du projet porté à travers la loi d’avenir de l’agriculture, il a rappelé que la ferme "respectait les règles". 

Prévue pour accueillir 500 vaches laitières - un chiffre qui pourrait doubler en cas d’autorisation d’agrandissement, l’exploitation a accueilli ce week-end les 150 premières bêtes dans un climat tendu, des dizaines d’opposants ayant bloqué samedi l’entrée du site.  

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles