Les pilotes d'Air France devant l'Assemblée

Les pilotes de ligne d'Air France manifestent le 23 septembre 2014.[ERIC FEFERBERG / AFP]

Pour la première fois depuis le début de la grève, les pilotes Air France ont manifesté mardi 23 septembre devant l'Assemblée nationale.

 

Marinières «made in France» sur les épaules, ils ont proclamé leur soutien à «l’emploi français». Alors que plus d’un avion sur deux restaient cloué au sol mardi 23 septembre, les pilotes ont manifesté pour la première fois depuis le début du mouvement, en uniformes devant l’Assemblée nationale.

Ils s’opposent au développement européen de Transavia. Air France avait proposé lundi la suspension du projet, mais les pilotes en demandent le retrait pur et simple, refusant d’arrêter la grève.  Elle devrait donc entrer dans sa dixième journée, avec 46% de vols prévus aujourd’hui.

 

Dos au mur

Le président d’Air France Alexandre de Juniac a continué à défendre son projet, tout en reconnaissant que faute d’accord, il serait forcé d’y renoncer. 

Sa déclaration a fait réagir le secrétaire d’Etat aux transports Alain Vidalies, qui a appelé à «converger autour du développement de Transavia France», «maintenant que la direction (...) a proposé d'arrêter le projet Transavia Europe».

À suivre aussi

Aviation La reprise d'Aigle Azur dans un ciel plus qu'incertain
Des employés d'Aigle Azur manifestent devant le ministère des Transports lundi 9 septembre 2019 à Paris [STEPHANE DE SAKUTIN / AFP]
Aviation Aigle Azur : 14 offres de reprise mais avenir encore flou pour les salariés
Enquête Crash du Rio-Paris : les juges ordonnent un non-lieu pour Airbus et Air France

Ailleurs sur le web

Derniers articles