En grève pour les agents SNCF qui buvaient : des milliers d'usagers pénalisés

La gare Sait-Lazare [CC / georgemoga]

Les usagers des lignes L et J du réseau Transilien ont eu la surprise de découvrir mercredi matin qu'un train sur deux en moyenne circulait. La raison de cette nouvelle galère : une grève déclenchée pour des motifs inhabituels.

 

Tout remonte au mois de février 2013 lorsque des agents SNCF en charge de l'aiguillage sur le réseau Paris-Ouest décident de monter une petite fête. Au menu, une boisson composée de rhum, de piment et de citron.

Autant dire que ce type de breuvage n'est pas spécialement recommandé lorsque l'ont doit assurer le bon dispatch des trains. L'épisode n'a heureusement causé aucun accident, mais une courte vidéo réalisée pendant la sauterie clandestine a été confiée au Point qui l'a diffusée.

 

Sanctions

L'affaire a été jugée suffisamment sérieuse par la direction de la SNCF pour faire l'objet d'une enquête au terme de laquelle plusieurs sanctions ont été prononcées. Deux agents qui avaient consommé de l'alcool ont fait l'objet d'une mise à pied de deux jours, tandis que quatre autres ont été sanctionnés pour ne pas avoir rapporté l'incident, rapporte Le Parisien.

Mercredi, les deux derniers individus concernés devaient passer devant la commission de discipline. Une perspective qui a manifestement déplu à leurs camarades qui ont déclenché une grève de 24 heures sur les lignes J et L.

 

Galère

Pour des dizaines de millers d'usagers, le chemin du travail s'est donc transformé en une invraisemblable galère. Reste à savoir comment ils réagiront en apprenant les motifs de cette grève.

De leur côté, les représentants de la CGT dénoncent la "répression patronale" et estiment que la sanction est trop lourde, fondée sur une vidéo "bidonnée", et que la consommation d'alcool ne fut que légère et sans effet sur la vigilance et les réflexes des consommateurs (lire leur communiqué)

 

À suivre aussi

Transports Grève : TGV, RER, métro, bus... Les prévisions de trafic pour ce dimanche 19 janvier
Crise Hôpital : plus de 1.000 médecins prêts à démissionner de leurs fonctions administratives
Social Risque de pénurie d'essence : quelles sont les stations-services qui distribuent encore du carburant ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles