Hollande : Hervé Gourdel a été "assassiné lâchement"

Le président François Hollande. [AFP]

Le président français François Hollande a réagi depuis la mission française à l'ONU, à la décapitation de l'otage français en Algérie, Hervé Gourdel, par un groupe lié à l'organisation Etat islamique (EI), a-t-on appris mercredi auprès de l'Elysée.

 

François Hollande a confirmé qu'Hervé Gourdel était bien mort aux mains Jund al-Khilafa.  Il a été "assassiné lâchement, cruellement, honteusement" s'est ému le président dans une allocution au ton grave. 

Il a indiqué qu'il réunirait dès jeudi 25 septembre un Conseil de Défense à l'Elysée. François Hollande a poursuivi en assurant que sa "détermination" était "totale et que cette agression contribue à la renforcer". Il a précisé que "les opérations militaires aériennes françaises se poursuivront tout le temps nécessaire" en Irak.

Le président Hollande s'était auparavant entretenu par téléphone avec la famille de l'otage Hervé Gourdel, dont les ravisseurs ont revendiqué l'exécution dans une vidéo postée sur internet.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles