L’Aïd el-Kebir, la "grande fête" des musulmans, débute samedi

Belgacem Bensaid, Imam de la mosquée Assalam à Nantes, avec le Coran lors de la prière. [Jean-Sébastian Evrard / AFP/Archives]

L’Aïd el-Kebir sera célébrée par cinq millions de musulmans en France pendant trois jours.C’est la fête la plus importante du calendrier musulman.

 

L’Aïd el-Kebir ("grande fête"), également appelé ou Aïd el-Adha ("fête du sacrifice") sera célébrée à partir de samedi et pendant trois jours par quelque cinq millions de musulmans en France.

Cette  fête commémore l’asservissement d'Ibrahim (Abraham) à Dieu qui lui ordonna de sacrifier son fils pour lui montrer sa dévotion. Mais, in extremis, un mouton fut envoyé par l’Ange Gabriel pour se substituer à l’enfant. C’est pourquoi, durant l’Aïd, on sacrifie selon des conditions très strictes une "bête de troupeau" pour la partager avec ses proches.

Il s’agit traditionnellement d’un mouton ou d’un bélier, mais parfois aussi d’une vache ou d’une chèvre. La coutume veut qu'un tiers de la viande tirée du mouton aille à la famille, un autre tiers aux amis et voisins et enfin le dernier aux plus démunis.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles