A l'école, les instits aussi pratiquent l'absentéisme

Le Parisien a révélé que les instituteurs ont été absents 659.293 jours sans être remplacés au cours de l'année scolaire 2012-2013.[CC / Martin Bureau/AFP/ARCHIVES]

Le Parisien dévoile ce vendredi les chiffres de l'absentéisme des enseignants du premier degré. Les écoliers manqueraient en moyenne deux jours de cours par an.

 

C'est un bilan instructif. Le Parisien  s'est procuré les données confidentielles de la Direction générale de l'enseignement scolaire (DGesco). Il révèle que les instituteurs ont été absents 659.293 jours pour l'année scolaire 2012-2013, sans être remplacés.

Selon les calculs du ministère de l'Education nationale, les élèves perdent donc deux jours d'école en moyenne par an à cause de l'absence de leurs maîtres. La faute aux "80.000 suppressions de postes effectuées par Nicolas Sarkozy" se défend le ministère, qui indique ne pas "avoir eu d'autre choix que de couper dans les effectifs des remplaçants".

 

De grands écarts entre les académies

Seulement ces chiffres du ministère montrent de grandes disparités d'une académie à l'autre. Lille et Aix-Marseille doivent ainsi composer avec des taux de non-remplacements équivalents à 20%. Tandis qu'à Paris, ou Rouen, ils oscillent autour de 4%

Un état des lieux d'autant plus inquiétant quand on sait que ces statistiques ne tiennent pas compte des absences des instituteurs pour formation ou pour congés de longue durée.

 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles