Intempéries : le Gard placé en alerte rouge

A Nîmes (Gard), la montée des eaux a surpris les habitants.[BORIS HORVAT / AFP]

Placé en alerte rouge, le Gard subit depuis vendredi matin de violentes précipitations synonymes d’inondations sur une partie du département. Les premières photos postées sur Twitter font état d'impressionnantes montées des eaux.

 

Après l’Hérault frappé par des pluies diluviennes dans la nuit du 29 au 30 septembre dernier, c’est au tour du Gard d’être la cible d’importantes intempéries. Au point que la vigilance orange pluie-inondation et orage décrétée par météo France jeudi après-midi, a viré au rouge vendredi en cours de matinée.

"La zone de fortes précipitations orageuses actuellement centrée sur le Gard perdure avec une activité variable et par moment toujours intense", écrit Météo France dans son dernier bulletin, précisant que l'alerte est valable jusqu'à 06h samedi.

 

Routes bloquées par les inondations

Les inondations qui ont touchés plusieurs routes autour de Nîmes ont entraîné l'annulation du match amical entre Nîmes (L2) et l'Olympique Marseille (L1).

Dans la nuit, la route RN106 qui relie la préfecture gardoise à Mende en longeant le Gardon, a été fermée en raison d'inondations à La Calmette.

Le trafic SNCF entre Alès et Nîmes est interrompu, a indiqué la préfecture.

A Caveirac, à 10 km de la préfecture gardoise, la pluie a recouvert la route de plusieurs centimètres d'eau, jusqu'au niveau du genou, a constaté une journaliste de l'AFP.

Sur Twitter, les premières images montrant cette montée des eaux soudaine dans le Gard n’ont pas tardé à fleurir.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles