Touraine s'attaque au "binge drinking"

[CC0 Public Domain]

La ministre Marisol Touraine présentait ce mercredi 15 octobre un projet de loi relatif à la santé en Conseil des ministres, une série de mesures mêlant prévention et accès aux soins. Son texte porte aussi une attention particulière à l'endroit des jeunes.

 

Les contours de la loi sur la santé de Marisol Touraine se précisent. Si l'on connaissait quelques grands axes du texte, comme la lutte contre le tabagisme et l'expérimentation des salles de shoot, la présentation en Conseil des ministres a réservé quelques surprises. Notamment dans son volet prévention.

Le texte de la ministre de la Santé contient en effet une série de mesures à l'attention des jeunes qui tient compte de l'apparition de nouveaux comportements à risque. A l'instar du binge drinking, ou enivrement express.

Le projet de loi dispose d'une infraction spécifique pour l'incitation à ces bitures express. Encourager une telle pratique serait punie de 15.000 euros d'amende et d'un an de prison. Avec cette mesure, elle place dans son viseur les bizutages extrêmes.

 

La chasse aux incitations à boire

La ministre de la Santé a par ailleurs déclaré ce matin sur Europe 1 vouloir combattre "l'image festive et conviviale" de l'ivresse diffusée par les "jeux ou objets". Comme "des protections pour les téléphones portables ou des tee-shirts avec des scènes un peu amusantes autour de l'ivresse", a-t-elle détaillé.

Dans cet ordre d'idée, une disposition de son texte dispose que provoquer directement un mineur à la consommation habituelle d'alcool sera passible, lui, de deux ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles