Une Femen condamnée

Une militante Femen. [Johannes Eisele / AFP]

C’est la première fois que le groupe féministe est sanctionné pour sa manière de protester.

 

Une Femen a été condamnée mercredi 15 octobre par le tribunal correctionnel de Paris à 1.500 euros d’amende pour avoir poignardé avec un pieu, seins nus, la statue de cire de Vladimir Poutine au musée Grévin, le 5 juin.

L’Ukrainienne de 26 ans a été reconnue coupable de "dégradation" mais aussi d’"exhibition sexuelle", une première en Europe d’après la militante et son avocate. "Une partie nationaliste de la société française devient pro-Poutine", ont-elles regretté.

La jeune femme, réfugiée politique en France, devra également verser 4.000 euros au musée Grévin pour le préjudice moral et matériel, ainsi que 500 euros de frais de procédure, soit 6.000 euros au total.

La Femen a indiqué qu’elle allait faire appel de cette décision, quitte à aller jusqu’à la Cour européenne des droits de l’homme si nécessaire.
 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles