Xynthia : prison ferme requise pour l'ancien maire

René Marratier, l'ancien maire de la Faute-sur-mer. René Marratier, l'ancien maire de la Faute-sur-mer. [AFP / Archives]

Le procureur a requis trois ans de prison ferme, mercredi, à l'encontre de René Marratier, maire de la Faute-sur-mer lors de la tempête Xynthia.

 

Lors de son interrogatoire, il s’était présenté comme un "petit maire" dépassé par les événements, incapable "d’imaginer une telle catastrophe". Mais René Marratier, édile de la Faute-sur-Mer (Vendée) lors du passage en février 2010 de la tempête Xynthia, qui avait entraîné 29 morts dans la commune, pourrait bien finir derrière les barreaux. 

Mercredi 15 octobren aux Sables d’Olonne, où se tient le procès depuis un mois, le ministère public a en effet requis quatre ans de prison, dont trois ferme, et 30.000 euros d’amende à son encontre. 

En cause, selon le procureur, la "frénésie immobilière" qu’avait connue la ville dans les années 1990, et ce malgré les risques de submersions dans le secteur. 

 

Jugement en décembre

L’ex-adjointe à l'urbanisme de René Marratier, Françoise Babin, est elle aussi poursuivie : trois ans de prison, dont deux ferme, et 50 000 euros d'amende sont désormais réclamés contre elle.

Leur jugement est attendu pour le 12 décembre prochain. 

 

À suivre aussi

Justice Mort du petit Tony à Reims : que risque-t-on en cas de non-dénonciation ?
Justice Patrick Balkany va-t-il recouvrer sa liberté ?
Le tribunal de Toulouse, le 21 octobre 2019, où est jugée Sophie Masala. [ERIC CABANIS / AFP]
Justice «Démembreuse» de Toulouse: une femme fragile qui bascule dans l’horreur

Ailleurs sur le web

Derniers articles