Harcelé sur Facebook après avoir tué un chat, il se suicide

Illustration.[AFP]

Il avait tué un chat et avait été dénoncé sur Facebook. Victime d’insultes et de menaces sur les réseaux sociaux, un jeune homme de 24 ans, originaire des Ardennes, s’est suicidé mardi.

 

En mai dernier, Robin M. et deux amis s’en étaient violemment pris à un chat dans un parc de Vouziers (Ardennes). Le félin avait succombé après avoir eu les pattes et la colonne vertébrale brisées. La scène avait été filmée par une jeune fille avec son smartphone et relayée sur internet.

Insultes, menaces, intimidations… le trio était alors rapidement devenu la cible d’utilisateurs de Facebook.

Finalement retrouvés par la police, les auteurs des faits avaient été condamnés le 9 octobre dernier à des peines allant de 3 mois avec sursis à 6 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Charleville-Mézières.

L’affaire aurait pu en rester là. Mais mardi soir, Robin M., le plus sévèrement puni des trois par la justice, s’est pendu mardi soir après avoir laissé un ultime message sur son compte Facebook : "Une envie de partie de se monde de merde je vert rejoindre le ciel sa me soule (sic)".

 

dm_img_secondaire_facebook_marcheras.jpg

 

Le jeune homme s’estimait harcelé depuis le début de l’affaire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles