Sivens : des traces d'explosif sur les vêtements de Rémi Fraisse

Des opposants au projet de barrage construisent une barricade à Sivens (Tarn), le 27 octobre 2014.[REMY GABALDA / AFP]

L'enquête sur la mort de Rémi Fraisse, dimanche sur le site du barrage contesté de Sivens (Tarn), privilégie la thèse d'un décès dû à une grenade offensive lancée par les gendarmes, après la découverte de traces de TNT sur ses vêtements, a annoncé mardi le procureur d'Albi.

 

"On a retrouvé des traces de TNT, sur certains scellés, provenant des effets vestimentaires de la victime", a annoncé le procureur Claude Dérens à la presse, près de trois jours après la mort de Rémi Fraisse sur le site du barrage contesté de Sivens (Tarn).

Ces résultats "orientent donc l'enquête, puisque la mise en oeuvre d'un explosif militaire de type +grenade offensive+ semble acquise au dossier", a dit le magistrat, qui a précisé que "le TNT figure dans la composition des charges des grenades lacrymogènes ou offensives utilisées par les gendarmes".

 

 

À suivre aussi

Sivens Mort de Rémi Fraisse : le parquet requiert un non-lieu
La forêt de Sivens près de Gaillac, dans le Tarn, en septembre 2014, lieu choisi pour la construction d'un barrage controversé [REMY GABALDA / AFP/Archives]
Sivens Barrage de Sivens : la justice annule la déclaration d'utilité publique
Des soutiens de Rémi Fraisse, tué en 2014 sur le site du barrage de Sivens, dans le Tarn, manifestent à Gaillac le 25 octobre 2015 [REMY GABALDA / AFP/Archives]
Sivens Sivens : statut de témoin assisté pour le gendarme lanceur de la grenade

Ailleurs sur le web

Derniers articles