CGT : la coûteuse rénovation de l'appartement de Lepaon

Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre à Matignon, le 11 avril 2014 [Fred Dufour / AFP/Archives]

Le numéro un de la CGT Thierry Lepaon est au centre d’une controverse depuis les révélations du Canard Enchaîné portant sur le montant exorbitant des travaux de rénovation de son logement de fonction. Une enquête interne a été lancée après les révélations du journal satirique.

 

C’est une polémique dont le secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon se serait bien passé. Ce mercredi, le Canard Enchaîné a révélé que les travaux de rénovation de l’appartement qu’il occupe dans le cadre de ses fonctions, ont coûté 130.000 euros à la CGT.

Une enquête interne a été lancée a annoncé le trésorier du syndicat Eric Lafont à l'AFP.

D’après le journal satirique, le devis initial pour l’embellissement de cet appartement de bordure du bois de Vincennes, était même été établi à 150.000 euros.  Mais aux vues du montant de la facture présentée, le numéro 1 de la CGT aurait décidé de faire une croix sur l’installation d’un home cinéma et d’une cave à vins.

"Le Canard enchaîné s’est procuré un devis estimatif portant sur un ensemble de travaux exécutés", a réagi mardi la CGT dans un communiqué.

 

Tant pis pour le home cinéma et la cave à vins

Avant de prendre la succession de Bernard Thibault en mars 2013, Thierry Lepaon résidait dans le Calvados (Basse-Normandie). C’est sa prise de fonction qui l’a contraint à déménager en région parisienne.

"Pour la première fois, la CGT a élu un secrétaire général habitant en province. Elle se devait de mettre à sa disposition un logement de fonction en région parisienne entièrement équipé. La Confédération a donc décidé de louer un appartement, proche du siège de la CGT, pour permettre au secrétaire général d’exercer son mandat", abonde la CGT.

 

Un loyer à 2.000 euros

Le loyer de l’appartement parisien qu’occupe Thierry Lepaon actuellement coûte 2.000 euros chaque mois à la CGT selon le Canard Enchaîné.

La publication de cette information provoque depuis mardi soir une vague de critiques dont les réseaux sociaux se font l’écho.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles