Clermont-Ferrand : il décède après avoir bu 56 shooters

Une nouvelle preuve des effets néfastes de la surconsommation d'alcool. [CC / Ishan Manjrekar]

Un homme d’une cinquantaine d’années est décédé le week-end dernier après avoir participé à un concours de shooters à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). L’individu de 56 ans a succombé à... 56 cul-sec.

 

Un homme originaire du Puy-de-Dôme est décédé dans la nuit de vendredi à samedi après avoir consommé une quantité beaucoup trop importante d’alcool fort.

Ce père de famille de 56 ans passait la soirée avec sa fille dans un bar de Clermont-Ferrand, lorsqu’il s’est mis en tête de battre le record du bar du nombre de shooters détenu par un ancien client. Soit 55 verres contenant environ chacun 50 ml d’alcool.

 

La victime "buvait beaucoup trop vite"

"Mon père était fier. A ce moment-là, le patron lui a dit qu’il était à douze shooters du record. Mon papa est décédé de lui-même mais les verres ont été servis par le bar. Ils lui ont servi 30 shooters et 12 après. Ce n'est que lorsqu'il a bu les 56 verres qu'ils lui ont dit de partir", a expliqué Julie la fille de la victime au quotidien La Montagne.

Une version démentie par le gérant de l’établissement qui a expliqué aux enquêteurs que l’homme "buvait beaucoup trop vite" et qu’il l’avait enjoint d’arrêter.

 

Coma éthylique suivi d’un arrêt cardiaque

Toujours est-il qu’en rentrant chez lui, l’homme a été immédiatement pris en charge par le SAMU. Conduit au CHU de Clermont-Ferrand, il y est décédé d’un coma éthylique suivi d’un arrêt cardiaque.

Le patron du bar pourrait être poursuivi pour "non-assistance à personne en danger". Un arrêté de fermeture de l’établissement pourrait également être prononcé par la préfecture.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles