Estrosi : "il faut sauver les chrétiens d’Orient"

Christian Estrosi, le 14 juin 2013.[Jean-Christophe Magnenet / AFP/Archives]

La ville de Nice accueille aujourd’hui à partir de 14h et demain toute la journée, au CUM, un colloque intitulé «Les chrétiens d’Orient, hier, aujourd’hui, demain : situation et perspectives». Cet événement, animé par Guillaume Zeller, rédacteur en chef de DirectMatin.fr, se déroulera en présence de nombreux spécialistes et de Christian Estrosi. Le député-maire de Nice explique les raisons qui l’ont conduit à organiser un tel colloque à Nice.

 

Quelle est la situation des chrétiens d’Orient ?

Le drame que vivent les chrétiens en Orient s’accentue de manière tragique aujourd’hui.

L’épuration religieuse dont ils sont victimes s’intensifie depuis plusieurs mois, au point que leur disparition est désormais envisageable à terme et qu’un génocide est possible si rien n’est fait, ainsi que l’ONU en a exprimé la crainte.

Alors qu’ils représentaient, jusqu’à la moitié du XXe siècle, entre 15 et 20 % de la population de l’Orient, ils ne sont plus que 8 % aujourd’hui.

Pourquoi organiser ce colloque ?

Au-delà de l’émotion unanime qui fait suite à chaque acte de barbarie connu et qui naît de la relation des trop fréquentes violences imposées aux enfants, aux femmes et aux hommes victimes de l’Etat islamique, je souhaite que, durant ces trois demi-journées d’échange, soient mises en lumière les raisons profondes de cette tragédie.

Je veux aussi que soient pesées ce que seraient les conséquences pour le monde d’une disparition des chrétiens en Orient, qu’il faut éviter à tout prix.

Ce colloque, organisé avec Alpes-Maritimes Fraternité, est destiné à déterminer comment mieux agir pour que ces populations puissent rester et vivre en paix dans cet Orient où elles sont implantées depuis de nombreux siècles.

Qui sont les spécialistes invités ?

Lors de la première demi-journée, lundi [aujourd’hui], à partir de 14h, Mgr Pascal Gollnisch, directeur général de l’Œuvre d’Orient, apportera des nouvelles du terrain, car il revient d’Irak et du Kurdistan.

Puis, Antoine Sfeir présentera le contexte géopolitique. La table ronde qui suivra réunira Frédéric Encel et Ghaleb Bencheikh. Mardi [demain], dès 10h30, le professeur Joseph Yacoub prononcera une conférence intitulée «Les chrétiens d’Orient, enracinement historique et universalité».

Puis une table ronde réunira Mgr Pascal Gollnisch et le philosophe Hervé Pasqua. Dans l’après-midi sera évoquée une question cruciale : le maintien des chrétiens en Orient constitue-t-il un facteur d’équilibre du monde ? La conférence de Jean-François Colosimo sera précédée par une table ronde avec Miriam Benraad, Marek Halter et Christian Vallar.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles