Pouvoir d'achat : les Français craignent la précarité

Un local des Restos du Coeur [Jean-Philippe Ksiazek / AFP/Archives] Un local des Restos du Coeur [Jean-Philippe Ksiazek / AFP/Archives]

Plus de neuf Français sur dix n'excluent pas de sombrer dans la précarité, selon un baromètre BFM Business publié ce lundi 3 novembre.

 

Un budget de plus en plus serré. Plus de neuf Français sur dix (92 %) n’excluent pas totalement le risque de plonger un jour dans la précarité, selon un baromètre élaboré par l’observatoire BFM Business et Ca Com, dévoilé lundi 3 novembre.

Une crainte qui concerne davantage les personnes dont le foyer gagne moins de 2.000 euros mensuels (71 %) mais aussi les ouvriers (83 %) et ceux qui n’ont pas obtenu le bac (72 %).

Ces chiffres s’expliquent notamment par le fait que 37 % des sondés déclarent avoir des revenus insuffisants pour finir le mois. Un taux en hausse de 6 % depuis huit mois, qui entraîne une grande prudence dans les achats.

 Six personnes interrogées sur dix déclarent ainsi devoir se contenter de l’essentiel et renoncer à certaines dépenses, tandis que 47 % préfèrent différer leurs achats en attendant que les prix baissent.

 

Un risque de déflation

Cette décision, si elle peut paraître pragmatique, ravive néanmoins le spectre de la déflation, très néfaste pour l’économie. Des prix en chute libre entraînent en effet une baisse des bénéfices des entreprises, forcées de produire à moindre coût, et donc de licencier et/ou d’abaisser les salaires, ce qui entame d’autant le pouvoir d’achat des consommateurs. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles