Aide médicale pour les sans-papiers : vifs échanges à l'Assemblée

L'Assemblée à voté jeudi le budget de l'Aide médicale d'Etat pour les sans-papiers. [CC / AFP]

Les députés de la majorité et de l'UMP se sont livrés jeudi à des échanges musclés autour du budget en hausse de l'Aide médicale d'Etat pour les sans-papiers, un dispositif qui selon les socialistes va évoluer prochainement.

 

Les crédits alloués à l'AME pour 2015, qui s'élèvent à 677,5 millions d'euros, soit une hausse de 12% par rapport à 2014 en raison de l'augmentation du nombre des bénéficiaires, ont été votés jeudi par l'Assemblée avec ceux de la mission santé dans le projet de budget de l'Etat.

L'aide médicale d'Etat "correspond à nos valeurs" et est "dans l'intérêt de tous" pour protéger la santé de l'ensemble de la population, a fait valoir la secrétaire d'État aux Droits des femmes, Pascale Boistard, qui représentait le gouvernement.

 

"Un système à bout de soufle", selon Goasguen

Mais l'UMP est montée au créneau pour dénoncer ce qu'elle a rebaptisé "aide médicale des immigrés clandestins", le député de Paris Claude Goasguen, qui se trouve être le rapporteur spécial sur ces crédits, dénonçant "un système à bout de souffle" souffrant de "difficultés de gestion", d'un manque de contrôles et aussi d'une "dissimulation ouverte des chiffres" selon lui.

Le gouvernement n'a à aucun moment jeudi indiqué le nombre de bénéficiaires. Il s'élevait fin 2013 à quelque 282.000, contre près de 216.000 en 2009, soit une hausse de 30% en quatre ans, selon le rapport de M. Goasguen, qui estime le coût réel à venir de l'AME en 2015 à plus d'un milliard d'euros.

Jean-Louis Touraine, rapporteur pour la commission des Affaires sociales, a annoncé une "adaptation" du dispositif de l'AME dans le cadre du projet de loi sur l'immigration qui devrait être à l'ordre du jour du Parlement au premier semestre 2015. "On analysera sereinement les conditions dans lesquelles les aides médicales peuvent être apportées sans être dévoyées", a-t-il déclaré.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles