Un mort dans une poubelle : la piste d'une overdose envisagée

Illustration.[AFP ARCHIVES]

Deux personnes ont été placées en garde à vue après la mort d'un homme découvert dans une poubelle jeudi matin à Ezanville (Val-d'Oise), qui pourrait être décédé d'une overdose, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

 

Les deux hommes, interpellés jeudi soir et vendredi matin, ont été placés en garde à vue dans les locaux de la section de recherches de la gendarmerie de Versailles, en charge de l'affaire, a dit une source proche de l'enquête.

Selon le procureur de Pontoise, Yves Jannier, l'un des gardés à vue est un résident d'un foyer social situé à proximité du lieu où le cadavre a été découvert, et auquel appartient le conteneur à ordures dans lequel le corps a été déposé.

Le second ne résidait pas dans le foyer mais aurait été présent aux côtés du premier suspect mais aussi de la victime dans les jours qui ont précédé son décès.

 

La prudence est de mise

"A ce stade, rien ne permet d'établir l'implication" des deux gardés à vue dans la mort du quadragénaire, a toutefois souligné Yves Jannier. "Le fait qu'ils aient été placés en garde à vue ne signifie pas qu'ils sont les auteurs des faits."

Le quadragénaire, dont l'identité n'a pas été rendue publique, a été découverte par un voisin jeudi vers 04H30, dans un conteneur en plastique déposé sur le trottoir. Ce dernier "a vu un morceau de corps qui dépassait et a aussitôt appelé la gendarmerie", a relaté la source proche de l'enquête.

Selon les premières constatations, la victime ne présentait pas de traces de coups de couteau ou d'arme à feu mais aurait été frappée au visage, sans doute à coups de poing.

"Il y a une plaie sous l'oeil et une autre à l'arcade sourcilière", a expliqué le procureur de Pontoise, qui précise néanmoins que "la cause de la mort n'est pas connue". "Il n'y a pas de trace de coups mortels", a confirmé à l'AFP une source proche de l'affaire.

D'après cette source, le caractère criminel du décès n'est pas établi à ce stade, les enquêteurs envisageant la possibilité d'un décès par overdose. "Plusieurs résidents du foyer souffrent de toxicomanie", a-t-elle relevé.

Les personnes présentes auprès du quadragénaire auraient alors été déposer son corps dans une poubelle après sa mort, dans un accès de panique.

"L'hypothèse d'un décès par overdose est envisageable", assure aussi Yves Jannier. Une autopsie doit être réalisée lundi. Des analyses toxicologiques doivent être également menées, mais "les résultats ne seront pas connus avant plusieurs jours", a prévenu la source proche de l'affaire.

 

À suivre aussi

Rome croule sous des tonnes de déchets
Italie Rome croule sous des tonnes de déchets
Allemagne : des cambrioleurs … de poubelles
Gaspillage alimentaire Allemagne : des cambrioleurs… de poubelles
Paris Poubelle jaune, blanche, verte : où faut-il jeter les déchets ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles