Tri sélectif : l’Ile-de-France à la traîne

"C'est plus simple, on n'a pas à se poser de questions" : des Parisiens applaudissent à l'expérimentation engagée sur le tri des déchets, qui les incite à mettre tous les emballages en plastique dans les poubelles de recyclage.[AFP/Archives]

Les Franciliens sont de mauvais élèves du tri sélectif.

 

Avec 31 kg d’emballages ménagers triés par habitant en moyenne en 2013, contre 46 kg à l’échelle nationale, l’Ile-de-France se situe parmi les dernières du classement, révèle jeudi une étude Ipsos pour Eco-Emballages. En effet, si 87 % des Franciliens ont pris l’habitude de trier, seuls un tiers le font systématiquement.

L’irrégularité s’explique notamment par le manque de lieux où jeter les emballages. «Les locaux sont souvent trop petits et n’ont pas de place pour des bacs de tri. Il faut imaginer de nouvelles solutions, comme des conteneurs enfouis à côté des bâtiments», avance Olivier Le Clech, directeur d’Eco-Emballages Ile-de-France. Celui-ci demande également aux pouvoirs publics de mettre l’accent sur l’information, car certains renoncent à trier «car ils ne savent pas dans quelle poubelle jeter leurs déchets».
www.ecoemballages.fr

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles