Le félin aurait pris l'autoroute A4

Cet animal n'est finalement pas un tigre.[JULIE BERDEAUX / AFP]

Le félin a-t-il traversé l'autoroute? La traque a repris vendredi avec le renfort de militaires pour retrouver le félin "errant" dans une région boisée à l'est de Paris, où les habitants observent scrupuleusement les consignes de prudence.

 

Vingt-quatre heures après que l'animal, dont l'origine reste mystérieuse, a été repéré près du parking d'un supermarché à Montévrain, en Seine-et-Marne, les battues terrestres ont repris au lever du jour. Pendant la nuit, seul un hélicoptère de la gendarmerie, équipé d'une caméra thermique, avait continué à survoler cette zone à une quarantaine de kilomètres à l'est de la capitale.

En vain. Mais les recherches suivent désormais une nouvelle piste, à une dizaine de kilomètres de Montévrain.

"Des traces de l'animal ont été repérées vers l'aire de Ferrières-en-Brie sur l'autoroute A4 dans le sens Paris-Province. La station service Total a été fermée", a annoncé vendredi matin la préfecture de Seine-et-Marne. En clair: le félin aurait traversé l'autoroute. La préfecture, comme Bison futé, appellent les automobilistes à "la plus grande prudence" après le signalement d'un "animal errant" dans cette zone par un automobiliste vers 06H45.

Tentant d'adapter son dispositif aux déplacements du fauve, les autorités ont recommandé aux habitants de Ferrières-en-Brie d'éviter à leur tour de circuler à pied, les amateurs de jogging en forêt étant priés de laisser leurs baskets au placard.

Et les policiers qui avaient été affectés à la surveillance des écoles de Montévrain pourraient être redéployés rapidement, en fonction de l'avancée du félin. Une avancée aléatoire. "Il peut faire 40 à 50 km par jour" mais aussi se planquer "tapi dans des fourrés" ou sur un arbre, puisqu'il peut dormir dix à quinze heures quotidiennement, souligne le directeur du cirque Pinder, Gilbert Edelstein.

Pour rassurer la population, des policiers se sont postés aux entrées des quatre groupes scolaires de Montévrain ainsi que du collège de Chessy.

A l'école du Puits du Gué, dont la cour donne sur un parc, les enfants sont confinés dans le centre de loisirs voisin pendant les récréations et la pause déjeuner, explique Séverine, agent technique. Consigne a également été donnée aux parents de venir récupérer leurs enfants en voiture.

Devant l'entrée du collège du Vieux Chêne au Chessy, dans un grand parc d'où l'on aperçoit la tour du château de la Belle au bois dormant de Disneyland Paris, les voitures s'arrêtent comme dans un ballet pour déposer les adolescents puis repartir.

Jean-François Ameur, cadre dans l'aérien, a tenu à accompagner son fils de 12 ans jusqu'à la grille. "Sois prudent", lui glisse-t-il avant de lui rappeler qu'une voisine viendra le chercher en voiture pour qu'il ne rentre pas seul à pied. "Ça fait quarante-huit heures qu'il court et qu'il n'a pas mangé: alors, oui, je suis inquiet", reconnaît-il.

Djamé, collégienne de 13 ans, confie aussi avoir "un peu peur". "On ne sait pas où il est", dit-elle à sa descente du bus. Pour le retour, elle devra rester dans l'enceinte du collège jusqu'au passage du bus.

Que faire si on tombe nez à nez avec la bête? "On bouge pas et on crie", répondent d'une seule voix plusieurs collégiens, ravis que leur bourgade soit au centre de l'attention médiatique. Ils ont bien entendu les conseils des spécialistes: "il faut crier, le plus fort possible!", dit le directeur du cirque Pinder, "encore mieux, crier en allemand, les sons gutturaux peuvent l'impressionner".

Depuis jeudi, policiers, gendarmes et pompiers de Seine-et-Marne ont reçu de nombreux appels de personnes affirmant avoir aperçu le félin. "Ça devient la psychose, c'était à prévoir", glisse une source policière.

Il faut dire que les services de la préfecture ont explicitement demandé aux habitants, "si l'animal devait être repéré de nouveau", d'en faire le signalement "dans les meilleurs délais aux forces de l'ordre en appelant le 17, et de ne pas tenter de s'approcher de l'animal".

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles