Locations saisonnières à Paris : la capitale plus stricte

Vue de Paris. [Eric Piermont / AFP]

Paris veut en finir avec les abus. Un durcissement de la législation encadrant la création de meublés touristiques doit être soumis mardi au vote des élus parisiens.

 

Depuis 2011, lorsqu’un propriétaire veut transformer une habitation en meublé à destination des touristes, il doit compenser cette perte d’espace habitable en créant un nouveau logement de même surface. Problème, certains propriétaires indélicats contournent cette contrainte en les construisant des zones plus abordables, dans les 19e et 20e par exemple. 

Pour éviter ces dérives, la majorité municipale souhaite donc imposer que cette compensation s’effectue obligatoirement dans le même arrondissement. «Cela permettrait d’empêcher que des quartiers entiers du centre de Paris soient dévolus aux touristes», souligne Ian Brossat (PCF), l’adjoint au logement. La capitale compterait 30 000 meublés touristiques déclarés, d'après la mairie.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles