Mistral : la France suspend sa livraison

Le Vladivostok, que la France doit livrer à la Russie. Le Vladivostok, que la France doit livrer à la Russie.[Frank Perry / AFP]

Mécontentes de la situation dans l'est de l'Ukraine, les autorités françaises refusent de livrer le navire Mistral aux Russes. 

La commande tourne au bras de fer. Au centre des interrogations depuis le mois de septembre, la vente de navires militaires français Mistral à la Russie a connu ce mardi 25 novembre un nouveau rebondissement.

Considérant que la situation actuelle dans l’est de l’Ukraine n’est pas satisfaisante, l’Élysée a décidé de reporter «jusqu’à nouvel ordre» la livraison du Vladivostok, le premier des Bâtiment de projection et de combat (BPC) attendus par la marine russe. 

Une position contre laquelle Moscou n’a pas contre-attaqué directement, préférant temporiser. Un responsable de la Défense russe a ainsi indiqué qu’aucune action en justice ne serait intentée «pour l’instant» contre la France. 

 

 

 

À suivre aussi

Un entraînement quotidien pour l’équipage du Mistral
Armée française Un entraînement quotidien pour l’équipage du Mistral
Un hôpital au cœur du Mistral
Armée française Un hôpital au cœur du Mistral
Le Mistral, le bâtiment le plus féminisé de la Marine
Armée française Le Mistral, le bâtiment le plus féminisé de la Marine

Ailleurs sur le web

Derniers articles