Des parents d'élèves s'indignent contre l'école de danse de Marie-Claude Pietragalla

Marie-Claude Pietragalla.[CHARLY TRIBALLEAU / AFP]

Des parents d’élèves de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) mènent la fronde contre Marie-Claude Pietragalla, jury de Danse avec les Stars, coupable, à leurs yeux, d’exercer une activité commerciale dans un local municipal, alors que leurs enfants manquent de place dans leur école située à côté du local en question.

 

Marie-Claude Pietragalla, célèbre danseuse française et jury de l’émission de télé française Danse avec les Stars, est au centre d’une polémique.

Depuis six ans, elle loue, par l’intermédiaire de sa SARL spécialisée dans les cours de danse, à la mairie de Bagnolet, un bâtiment de 400 mètres carrés répartis sur trois étages. Montant du loyer : 1.000 euros par mois. Soit environ 8 à 10 fois moins que les prix habituels pratiqués sur le marché dans le secteur.

 

400 mètres carrés, 1.000 euros de loyer…

L’histoire ne s’arrête pas là. Car Marie-Claude Pietragalla ne se contente pas de donner des cours. Elle sous-loue également ce local municipal à des sociétés privées ou des professeurs de danse, selon France info.

Le hic, c’est qu’à proximité de la salle au cœur de l’affaire, figure l’école maternelle Jules Ferry dont la vétusté et le manque de moyens sont décriés par les parents d’élèves. Depuis quelques temps, ces derniers manifestent leur mécontentement à l’encontre de la mairie de Bagnolet, coupable à leurs yeux de ne pas faire profiter à leurs enfants des locaux de la ville loués à Pietragalla.

 

La crainte d’une promesse non-tenue

"Il n'y a pas de préau, il n'y a pas vraiment de salle de sport, la bibliothèque ne peut pas accueillir plus d'une dizaine d'enfants. Donc on demande un espace où les enfants puissent bouger", explique un parent d'élève en colère.

"Cet espace a été promis à plusieurs reprises par l'actuel maire de Bagnolet au cours de la campagne municipale et aussi lors de réunions publiques où le maire a bien redit que la dénonciation du bail de Mme Pietragalla était partie ou allait partir et que ces locaux seraient attribués à des espaces collectifs de l'école à partir de la rentrée 2015", poursuit cette maman d’élève interrogée par France Info.

Mais une promesse reste une promesse et la crainte que les engagements pris par la mairie de Bagnolet ne soient pas tenus, est réelle. Une pétition vient d’être lancée pour pouvoir faire bénéficier le plus tôt possible aux enfants de Bagnolet, des locaux municipaux.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles