Crèche de Noël : Ménard refuse de la défaire

Robert Ménard ne veut pas renoncer à la crèche de Noël (illustration) [CC / Presepe]

Un nouveau front, prévisible, s'est ouvert dans la guerre des crèches de Noël. Après l'émoi créé en Vendée après la décision du tribunal d'interdire l'installation d'une crèche dans le hall du conseil général, c'est désormais la mairie de Béziers qui se retrouve au coeur de l'actualité.

 

Comme on pouvait s'y attendre, la crèche que Robert Ménard avait annoncé vouloir dresser dans sa mairie de Béziers n'a pas manqué de nourrir la polémique.

Au lendemain de la controverse, née de la décision du tribunal de La Roche-sur-Yon (Vendée) d'interdire la crèche qui était prévue dans le hall du conseil général, c'est celle de Robert Ménard qui se voit interdite au nom de la laïcité.

En dépit de l'intervention de la préfecture (voir ci-dessous), l'ancien patron de Reporters sans Frontières a fait part de son intention de maintenir la crèche. Robert Ménard a notamment expliqué qu'il s'agissait là d'un volet de sa politique culturelle et non d'une démarche à caractère religieux.

 

 
 

À suivre aussi

Politique Polémique sur le voile : Emmanuel Macron appelle à «ne pas stigmatiser» les concitoyens
Religion En 1989, les «foulards de Creil», première polémique sur le voile islamique
Education Nationale Oise : des pompiers refusent une visite scolaire parce que deux accompagnatrices sont voilées

Ailleurs sur le web

Derniers articles