Les urgentistes menacent de faire grève à Noël

L'entrée des Urgences du CHU de Grenoble, le 5 janvier 2014 [Jean-Pierre Clatot / AFP] L'entrée des Urgences du CHU de Grenoble, le 5 janvier 2014 [Jean-Pierre Clatot / AFP]

Alors que les médecins généralistes et spécialistes ont posé un préavis la semaine de Noël, l’Association des médecins urgentistes de France (Amuf) a également appelé, jeudi, à une grève illimitée à partir du 22 décembre.

 

Mieux vaudra éviter de se trancher un doigt en ouvrant des huîtres ou de s’énucléer en ouvrant la bouteille de champagne au réveillon cette année.

Alors que les médecins généralistes et spécialistes ont posé un préavis la semaine de Noël, l’Association des médecins urgentistes de France (Amuf) a également appelé, jeudi, à une grève illimitée à partir du 22 décembre.

Ils entendent ainsi protester contre leur temps de travail, qu’ils jugent trop important et souhaiteraient limiter à 48 heures par semaine, avec une majoration salariale entre 39 et 48 heures. Les praticiens hospitaliers réclament en outre que leurs gardes, actuellement moins payées que celles des médecins universitaires, soient revalorisées.

Contrairement aux médecins libéraux, les urgentistes n’ont donc «rien contre la loi santé», a tenu à préciser le président de l’Amuf. Le ministère de la Santé a indiqué qu’ils seraient reçus «dans les prochains jours». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles