Cazeneuve intransigeant face à l'antisémitisme

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.[AFP / ARCHIVES]

Après l'agression de Créteil, le ministre de l'Intérieur veut ériger la lutte contre l'antisémitisme au rang de cause nationale. 

Ils sont l’expression, selon lui, d’une véritable "pathologie sociale". Bernard Cazeneuve a affiché, ce dimanche à Créteil, sa volonté de voir la lutte contre le racisme et l’antisémitisme devenir une "cause nationale" en France. Une déclaration faite devant les centaines de personnes qui s’étaient rassemblées dans la commune du Val-de-Marne suite à l’agression, la semaine dernière, d’un jeune couple visé en raison de ses origines juives.

 

La communauté juive de plus en plus inquiète

Face à la foule, le ministre de l’Intérieur a expliqué que "derrière ce crime (se cachait) un mal qui ronge la République, [...] que nous devons combattre à tout prix". Des paroles fortes venues en réponse aux signaux de détresse lancés ces derniers jours par les représentants de la communauté juive, alors même que le nombre d’actes antisémites a explosé au cours de l’année 2014. 

Si la communauté juive de France reste la principale en Europe (entre 500 000 et 600 000 personnes), les départs vers Israël se sont en revanche accélérés ces derniers mois à un rythme inédit. 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles