A 37 ans, il comparaît devant un tribunal pour enfants

La balance de la justice.[AFP] [[JACQUES DEMARTHON / AFP] ]

C'est à Dax, dans les Landes, qu'un père de famille sans casier judiciaire, doit comparaître ce mardi, à 37 ans, devant un tribunal pour mineurs. Selon le quotidien Sud-Ouest, les faits qui l'accablent, remontent à 1991.

 

L'accusé alors âgé de quinze ans aurait violé sa petite cousine de huit ans, l'obligeant à lui prodiguer une fellation.

 

Prescription

Le délai de prescription pour une victime était de dix ans à compter de l'âge de dix-huit ans. La parole d'un enfant abusé étant très complexe, ce délai a été allongé de dix ans en 2004 (passant donc à vingt ans).

La jeune fille qui est devenue majeure en 1999, avait la possibilité de déposer plainte jusqu'en 2009. Attendant la dernière minute, elle s'est décidée à le faire le 4 août 2008.

 

Un procés tardif

Le violeur ayant été interpellé et placé en garde à vue à Perpignan au début de l'affaire, aurait en partie reconnu et regretté les faits.

L'étude de la plainte et les expertises psychologiques ayant pris du temps, le dossier est arrivé dans un premier temps en juin 2010 au tribunal pour enfants de Perpignan.

Il a ensuite été renvoyé à Dax par la partie civile avant qu'une mise en examen soit effectuée le 23 août 2012.

Il a encore fallu attendre un an et demi avant que l'affaire arrive devant la juridiction dacquoise.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles