Affaire Nemmouche : des complices à Marseille ?

Mehdi Nemmouche, suspect de la tuerie de Bruxelles. Mehdi Nemmouche, suspect de la tuerie de Bruxelles. [STR / AFP]

Cinq suspects ont été arrêtés dans le sud de la France dans l'enquête sur la tuerie de Bruxelles.

 

Ce sont les toutes premières interpellations menées dans l’affaire Mehdi Nemmouche. Cinq personnes - trois hommes et deux femmes - ont été arrêtées mardi à Marseille, soupçonnées d’avoir pu porter assistance au responsable présumé de la tuerie du Musée juif de Bruxelles, à l’origine de quatre morts en mai dernier.

Le Français de 29 ans avait été interpellé dans la cité phocéenne six jours après son attentat, en possession d’armes, alors qu’il arrivait en bus de Belgique. Souhaitait-il alors commettre une autre attaque en France, ou rejoindre l’Algérie ? Ou bien, comme semblent l’indiquer les arrestations effectuées mardi, se cacher avec l’aide de certaines de ses connaissances ?

Soupçonné d’avoir participé au jihad en Syrie, Medhi Nemmouche s’était radicalisé auparavant au cours de plusieurs séjours en prison, dans le sud de la France. Des détentions durant lesquelles Nemmouche s’était fait des contacts, parmi lesquels certains pourraient figurer parmi les personnes arrêtées à Marseille. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles