Hausse de 10,7% de la mortalité routière en novembre

La mortalité routière ne connaît pas le répit espéré.[Philippe Huguen / AFP/Archives]

Le nombre de morts sur les routes de France a enregistré une forte hausse de 10,7% en novembre, avec 279 personnes tuées contre 252 en novembre 2013, a annoncé lundi l'Observatoire national interministériel de la Sécurité routière (ONISR).

 

L'année 2014 sera la première année de hausse de la mortalité routière après douze ans de baisse ou de stagnation.

"En comparaison avec les onze premiers mois de 2013, les indicateurs de l'accidentalité routière enregistrent en 2014 une augmentation de: +5% de personnes tuées, +2,6% de personnes blessées, +3,6% de personnes hospitalisées", a précisé l'ONISR dans un communiqué.

 

Hausse de la mortalité des usagers vulnérables

Si le nombre de morts sur les routes augmente en novembre 2014 par rapport à novembre 2013, le nombre d'accidents corporels est resté stable (+0,2% avec 4.999 cas).

"Ce mois de novembre confirme la tendance de ces derniers mois, à savoir, une hausse de la mortalité chez les usagers vulnérables que sont les piétons, +15%, les cyclistes, +5%, et les cyclomotoristes, +9%", a souligné l'Observatoire.

Les chiffres de novembre ont été qualifiés de "préoccupants" par le ministère de l'Intérieur, dans un communiqué.

 

Expérimentation de la limitation à 80 km/h

Plusieurs mesures de sécurité routière, dont le contenu est pour l'instant inconnu mais qui devraient concerner "vitesse, alcool, drogue, usage du téléphone au volant", seront annoncées en janvier par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve pour enrayer la hausse de la mortalité routière.

Le ministre a cependant répété qu'une baisse générale de la limitation de vitesse de 90 km/h à 80 km/h sur les routes secondaires bidirectionnelles, recommandée par le Conseil national de la sécurité routière (CNSR), était exclue. Cette limitation ne sera expérimentée que sur quelques tronçons.

Sur les onze premiers mois de l'année, 3.103 personnes ont trouvé la mort sur les routes de France.

Le gouvernement a affiché un objectif de diminuer à 2.000 le nombre de morts par an sur les routes en 2020. Il était de 3.250 en 2013, un plus bas historique.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles