Quenelle ou drapeau blanc ? L'offre étrange de Dieudonné

Dieudonné voudrait faire la "paix" [PATRICK KOVARIK / AFP]

Près d'un an après le démarrage de "l'affaire Dieudonné", les avocats de l'humoriste ont adressé une lettre surprenante au ministre de l'Intérieur et au délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme.

 

Un an moins une semaine après le démarrage de "l'affaire Dieudonné" - consécutive à la diffusion d'un numéro de l'émission Compléments d'Enquête le 19 décembre 2013 - l'humoriste a engagé une surprenante démarche en direction de Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, et de Gilles Clavreul, délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l'antisémitisme. Une copie devrait être acheminée aux 577 députés.

Dans une lettre datée du 12 décembre, ses avocats demandent officiellement un rendez-vous à ces deux responsables, afin de conclure la "paix". Formule stylistique atypique dans un courrier de cette nature, une citation de l'évangile selon Saint-Matthieu est utilisée en exergue : "Heureux les artisans de paix". Dieudonné serait-il décidé à enterrer la hache de guerre ?

 

"Respecter l'autre"

L'humoriste demande en effet à Bernard Cazeneuve et à Gilles Clavreul d'organiser une rencontre avec les responsables de la communauté juive pour "déterminer les termes d'un accord qui permettra à chacun de respecter l'autre" ce qui permettrait de mettre fin à une "guerre médiatique et judiciaire (...) stérile et ambitieuse".

Les avocats prennent garde à sous-entendre une situation de faiblesse pour Dieudonné puisqu'ils rappellent que leur client joue son dernier spectacle au théâtre de la Main d'Or à Paris sans subir la moindre interdiction depuis plusieurs mois, et qu'à la suite de plaintes de leur client, plusieurs personnalités ont été mises en examen

 

Quenelles et ananas

Comment interpréter cette démarche ? Dieudonné M'bala M'bala veut-il vraiment mettre fin au conflit qui l'oppose à "certains représentants de la communauté juive de France" ? Elément troublant de ce courrier, cette phrase : "Trop de dégats pour un humoriste, qui a perdu des amitiés, surtout une dont personne n'ignore qu'elle était et demeure précieuse". Allusion possible à son ancien complice Elie Semoun.

De nombreux éléments invitent cependant à la circonspection. Le courrier a ainsi été publié sur le site "Quenel+", parodie de Canal+ dont le nom est inspiré du signe de ralliement de Dieudonné, la quenelle, dans laquelle certains voient un salut nazi déguisé. Sur sa page Facebook, les blagues sur les "ananas" se poursuivent, allusion à sa chanson "Shoananas" qui tournait en dérision l'extermination des Juifs pendant la Seconde guerre mondiale.

 

Polysémie ?

A moins que la "paix" proposée par Dieudonné ne soit de la même veine que la "réconciliation" qu'il préconise avec son complice Alain Soral ? Les deux hommes viennent en effet de fonder un parti politique baptisé "Réconciliation nationale". Dans la vidéo de présentation de leur démarche, les deux hommes y déplorent l'évolution actuelle du Front National qui, selon eux, aurait fait acte d'allégeance au Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles