Courses de Noël : chronique d'un rush annoncé

La foule se presse devant un grand magasin à l'approche de Noël le 15 décembre 2011 à Paris[Franck Fife / AFP/Archives]

A quelques jours des fêtes, les commerçants se préparent au grand rush du dernier samedi avant Noël.

 

A une semaine de Noël, la course aux cadeaux est bel et bien lancée. Elle devrait atteindre son point d'orge samedi 20 décembre, avec près de 14 millions de personnes dans les magasins, selon une étude publiée mardi 16 décembre par le site Ma Réduc. Des légions de consommateurs qui s’apprêtent à dépenser l’équivalent de 2 millions d’euros par minute, pour atteindre un total de près de 1,5 milliards d’euros en douze heures d’ouvertures des commerces.

Cette journée de rush, Jean-Marc Génis, président de la Fédération des enseignes de l’habillement, l’anticipe également. « Le dernier week-end avant Noël est toujours très intense; heureusement, l’ouverture le dimanche nous permet d’étaler un peu », précise-t-il.

 

A la recherche du meilleur rapport qualité-prix

Un marathon de dernière minute qui n’est pas forcément due à une mauvaise organisation, explique Astrid Canevet, du site Ma Réduc: « en cette période de crise, les gens prennent le temps de comparer les produits et les tarifs pratiqués dans les différents points de vente avant d’acheter. Ils s’y prennent à l’avance mais achètent souvent au dernier moment, quand ils sont sûrs d’avoir trouvé le meilleur rapport qualité-prix ».

 

Les français achétent plus malin qu'auparavant

Selon elle, Noël continue d’être un poste de dépense très important pour les Français, un moment sacré malgré les difficultés économiques. Mais si ils n’achètent pas moins qu’avant, ils tentent cependant d’acheter mieux, plus malin, en privilégiant par exemple les bons de réduction et les offres promotionnelles.    

Et ces offres sont particulièrement nombreuses : « on observe de plus en plus de promotions en période de Noël, ce qui était plus rare autrefois ; d'une part, avec la crise, les enseignes se livrent une compétition acharnée sur les prix, de l'autre, avec l'émergence de la vente en ligne, elles sont obligés de s'aligner sur les tarifs du web pour retenir les clients dans les magasins ».

 

Le Black Friday : une nouveauté en France

De fait, 13% des achats de Noël se feront cette année sur Internet, une proportion en hausse de 20% par rapport à l'an dernier. Et alors que le shopping en magasin est très condensé sur les derniers jours avant les fêtes, les achats sur Internet ont démarré plus en amont, notamment du fait du Black Friday, une opération promotionnelle proposée par de nombreux sites web le dernier week-end de novembre.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles