La liste des établissements classés en REP et REP+

Les ZEP deviennent des REP et l'éducation prioritaire décroche une rallonge de 350 millions d'euros supplémentaires.[FRANCK FIFE / AFP]

La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a présenté ce mercredi une nouvelle carte de l'éducation prioritaire, dont l'objectif est de réduire les inégalités sociales. Voici les 1.089 établissements concernés, dont 739 classés REP et 350 réseaux d'éducation prioritaire prioritaire renforcés (REP+).

 

Najat Vallaud-Belkacem a présenté ce mercredi un dispositif imaginé et annoncé il y a un an par son prédécesseur Vincent Peillon, de revoir la carte de l'éducation prioritaire. Les ZEP deviennent des REP, pour réseau éducation prioritaire. Au final, elle conserve un millier de réseaux (collèges et écoles de leur secteur) et leur consacre 350 millions d'euros supplémentaires.

Sur ces 1.089 réseaux, 350 parmi les plus difficiles sont baptisés REP+, tandis que les autres auront le label REP. Le label "REP", permet de disposer de ressources spécifiques : classes réduites, travail en petits groupes, pédagogies innovantes, indemnités spécifiques pour les enseignants, scolarisation des enfants de moins de trois ans...

Le choix des établissements a été fait par les recteurs dans chaque académie sur la base d'une enveloppe attribuée par le ministère et d'un indicateur social, avec un arbitrage final de la ministre. Cette carte s'appliquera à la rentrée 2015.

 

 

Au dernier moment, sept autres établissements ont été inclus dans cette liste, dont les collèges Pierre Mendès France à Méru (Oise), Robert Doisneau à Dammarie-les-Lys et Gustave Courbet à Romainville (académie de Créteil), Frédéric Joliot Curie à Calonne Ricouart et Paul Langevin à Rouvroy (académie de Lille), Léo Larguier à La Grand'Combe (académie de Montpellier) et Croix de Metz à Toul (académie de Nancy-Metz).

Ces dernières semaines, enseignants et parents ont manifesté pour obtenir la "labellisation" de leurs établissements, notamment à Paris, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Caen, Orléans et Grenoble.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles