Feux de cheminée : la préfecture de Paris lève l’interdiction

Les Parisiens et les habitants de l'agglomération parisienne pourront continuer à faire de feu dans leur cheminée à partir du 1er janvier 2015. [CC / Matteo Paciotti/Flickr]

La préfecture de Paris a pris lundi 29 décembre la décision de lever l’interdiction des feux de cheminée dans la capitale, qui devait entrer en vigueur le 1er janvier 2015, apprend-t-on ce mardi de France info. Les préfets des sept autres départements franciliens devraient faire de même d’ici 15 jours.

 

La ministre de l’Ecologie Ségolène Royal avait trouvé "ridicule" l’arrêté préfectoral prévoyant d’interdire les feux de cheminée en Île-de-France à partir du 1er janvier prochain et le préfet de Paris s’est exécuté. Suivant une information révélée ce mardi par France info, la décision de lever l'interdiction des feux de cheminée a été prise lundi et les sept autres départements d’Île-de-France doivent faire de même dans les deux prochaines semaines.

 

Une interdiction basée sur une étude contestée

Se basant sur une étude très critiquée d’Airparif, l’organisme en charge de la surveillance de la qualité de l’air en région Île-de-France, qui rendait les cheminées responsables pour 25% des émissions de particules fines dans la capitale (soit autant que le trafic routier), la mesure concernait au total Paris et 435 communes d’Île-de-France.

 

Des chiffres surestimés selon les professionnels de la filière bois

Ségolène Royal, qui a plusieurs fois déclaré être "contre l’écologie punitive", notamment au moment de l’abandon de l’écotaxe par le gouvernement en octobre dernier, a ainsi entendu les professionnels de la filière bois qui considéraient surévalués les chiffres avancés dans l’étude d’Airparif.

La ministre de l’Ecologie souhaite mettre en place des subventions pour aider les particuliers à changer de mode de chauffage afin de réduire la consommation de bois et par conséquent les émissions de particules fines. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles