Plus de 400 kg de pétards interdits à la vente saisis en Alsace

Des douaniers à la recherche de pétards.[ARCHIVES AFP]

Plus de 400 kilos de pétards interdits à la vente ont été saisis depuis lundi en Alsace par la police et la gendarmerie qui ont multiplié les contrôles, notamment à la frontière avec l'Allemagne, a-t-on appris mercredi auprès des autorités.

 

"Près de 200 kilos" de pétards interdits à la vente (catégories K2-C2, K3-C3) ou achetés en Allemagne, où la réglementation en la matière est plus souple, ont été saisis dans le Haut-Rhin ces derniers jours, zones police et gendarmerie confondues, a indiqué à l'AFP la préfecture du département.

Dans le Bas-Rhin, la police a annoncé avoir saisi "environ 220 kilos" de pétards interdits depuis lundi, précisant que ce décompte était encore provisoire.

Le préfet du Bas-Rhin Stéphane Bouillon devait communiquer dans la soirée les chiffres définitifs pour le département, incluant les zones gendarmerie où des contrôles étaient "toujours en cours" mercredi en fin d'après-midi, selon une porte-parole de la préfecture.

 

Les accidents de plus en plus nombreux

Tous les ans à l'occasion du Nouvel An, l'Alsace s'embrase d'un gigantesque concert de pétards et fusées. Le plus souvent, cette tradition issue du monde germanique est bon enfant, mais, depuis quelques années, les accidents ne sont plus rares. Deux personnes ont été tuées en 2012 et une l'an dernier, sans compter les blessés avec parfois des séquelles durables.

Les autorités locales espèrent éviter cette année un nouveau drame et ont multiplié des opérations de prévention depuis début décembre, notamment dans les collèges.

 

Des interpellations

Plus tôt dans la journée de mercredi, la Direction générale de la police nationale (DGPN) avait annoncé une cinquantaine d'interpellations lors des contrôles anti-pétards menés par la police en Alsace auprès d'automobilistes et de passagers de la SNCF. 

Deux de ces interpellations se sont soldées par des gardes à vue, selon un porte-parole de la DGPN. L'an dernier, environ une tonne de pétards et fusées illégaux avait été saisie en Alsace lors de ces contrôles.

Pour les éviter, nombre d'Alsaciens ont acheté leurs pétards en Moselle cette année, où les règles préfectorales en la matière sont moins strictes, ont constaté plusieurs médias locaux.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles