Charlie Hebdo : Paris sur les dents

Des militaires patrouillent devant la Tour Eiffel à Paris le 7 janvier 2015.[JOEL SAGET / AFP]

Le plan Vigipirate a été relevé mercredi à son niveau maximum dans toute la région Ile-de-France. Tandis que les deux suspects ont été repérés dans les environs de Villers-Cotterêts (Aisne), les Parisiens assistent à un déploiement inédit de forces de l'ordre.

 

Repérés dans la matinée dans une station-service de la RN2 dans l'Aisne, les deux tireurs présumés de l'attentat contre Charlie Hebdo, Saïd et Chérif Kouachi, sont toujours en fuite. Le RAID et le GIGN ont été déployés sur place.

Dans le cadre du plan Vigipirate, le ministère de l'Intérieur a mobilisé en renfort dans la capitale près de 500 CRS et gendarmes mobiles ainsi que 350 militaires. Au total, plus de 800 militaires sont déployés en Ile-de-France. Selon les informations du Monde, 250 autres sont prêts à être mobilisés en cas de besoin.

Les portes de Paris semblent faire l'objet d'une vigilance particulière. Des policiers et des CRS ont été déployés dans plusieurs d'entre elles. Par mesure de précaution, l'accès au quartier des Champs-Elysées, et particulièrement le périmètre autour du palais de l'Élysée, est fermé. Pour mémoire le rectorat a suspendu mercredi toutes les sorties scolaires jusqu'à nouvel ordre.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles