Cinq morts dans la prise d'otages à Vincennes

[THOMAS SAMSON / AFP]

Une fusillade suivie d'une prise d'otages s'est déroulée vendredi porte de Vincennes à Paris. Le tireur et forcené était Amedy Coulibaly, le tireur présumé de Montrouge. Le RAID a donné l'assaut peu après 17h. Quatre otages ont été tués, le forcené aussi.

 

Cinq personnes ont été tuées à l'issue d'une prise d'otage vendredi dans une épicerie casher Porte de Vincennes à Paris, dont le preneur d'otages Amedy Coulibaly, tué par les forces de l'ordre.

Outre Coulibaly, les quatre morts sont des otages, dont au moins trois ont été tués lors d'une fusillade survenue au début de la prise d'otages en milieu de journée, selon des sources proches du dossier.

Les investigations se poursuivaient afin de déterminer si le preneur d'otages a agi seul. Sept personnes, dont trois policiers ont par ailleurs été blessées.

L'assaut Porte de Vincennes, lancé peu avant 17h15, a débuté par des détonations et des flashs de lumière, plusieurs dizaines de policiers se sont ensuite précipités à l'intérieur de la supérette "Hyper Cacher", ont constaté des journalistes de l'AFP. Une demi-douzaine d'otages ont pu sortir et ont été abrités par les policiers derrière un fourgon blindé noir de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI). On a vu également un enfant visiblement indemne dans les bras d'un policier.

Cette attaque a été déclenchée alors que les membres de la communauté juive font traditionnellement leurs courses avant l'entrée du shabbat dans le courant de l'après-midi.

Selon certains médias, le preneur d'otages réclamait la libération des frères Kouachi, les tireurs présumés impliqués dans l'attentat contre Charlie Hebdo, eux mêmes neutralisés par les forces le GIGN à Dammartin-en-Goële après près de 48h de cavale.

Coulibaly connaissait Chérif Kouachi, l'un des deux frères soupçonnés d'être les auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo qui a fait douze morts mercredi.

 

Le quartier entièrement bouclé

Pendant la prise d'otages, le périphérique a été coupé dans les deux sens au niveau de la porte de Vincennes. Le trafic des métros, tramways et bus a été interrompu dans la zone. Les élèves des établissements alentours étaient confinés et progressivement évacués.

A titre préventif, la police avait demandé la fermeture immédiate de tous les commerces, rue des Rosiers a indiqué la mairie du IVe arrondissement de Paris sur Twitter.

Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête en flagrance "sur cette fusillade a annoncé le parquet sans donner plus de détails. Et un appel à témoins a été lancé.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles