La vie des quatre blessés graves n'est plus en danger

La vie des quatre blessés graves n'est plus en danger.[AFP]

Les quatre personnes qui ont été grièvement blessées lors de l'attaque contre Charle Hebdo sont encore en "situation d'urgence", "mais leur vie n'est plus en danger", a indiqué vendredi le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

 

"Les quatre blessés sont encore en situation d'urgence, mais leur vie n'est plus en danger", a affirmé le ministre devant une centaine de préfets réunis place Beauvau.

Les sept autres blessés, plus légèrement atteints, sont sortis de l'hôpital, a précisé le ministre.

Douze personnes, dont une femme, ont été tuées mercredi dans l'attaque contre les locaux du journal à Paris: cinq dessinateurs, dont Cabu, Charb et Wolinski, trois collaborateurs, deux policiers et un agent de maintenance.

Les deux auteurs présumés de l'attentat, qui a choqué le pays, les frères Chérif et Saïd Kouachi, sont toujours poursuivis.

Les deux tueurs ont crié "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand, en arabe) et affirmé vouloir venger le prophète Mohammed, selon des vidéos authentifiées et des témoignages.

Les frères Kouachi sont retranchés, armés, dans les locaux d'une petite entreprise du nord-est de Paris, où ils retiennent une personne en otage, selon des sources policières.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles