Manuel Valls : "Quelle fierté d'être Français !"

A propos de manifestations ayant réuni des millions de Français sur toute la France ce week-end, Valls a déclaré que "Paris était la capitale de la tolérance et de la démocratie" avant d'ajouter "Quelle fierté d'être français !".[AFP]

Manuel Valls a déclaré ce lundi matin que "la traque se poursuit" et a indiqué que l'un des auteurs des attentats, Amedy Coulibaly, avait "sans doute un complice".

 

"Je ne veux pas en dire plus mais sur ces attaques, ces actes terroristes, barbares, le travail de la justice et des enquêteurs se poursuit. Nous considérons qu'il y a effectivement probablement d'éventuels complices", a déclaré le Premier ministre en direct sur RMC et BFMTV. "Il faut rester vigilant. La menace est toujours présente", a-t-il poursuivi.

La marche du siècle

A propos de manifestations ayant réuni des millions de Français sur toute la France ce week-end, Valls a déclaré que "Paris était la capitale de la tolérance et de la démocratie" avant d'ajouter "Quelle fierté d'être français !". Dorénavant selon le Premier ministre, "L'unité nationale doit s'appuyer sur l'esprit du 11 janvier".

Une commission d'enquête exceptionnelle pour des évènements sans précédents

Le Premier ministre, Manuel Valls, "pense que le Parlement votera une commission d'enquête" sur les attentats de la semaine dernière, a-t-il dit lundi sur BFM-TV et RMC.

"Il faut une réponse exceptionnelle, qui doit reposer sur le débat, la concorde nationale, dans le cadre du Parlement et nous en reparlerons avec Claude Bartolone et Gérard Larcher, les présidents de l'Assemblée et du Sénat", a-t-il dit. "Je pense que le Parlement souhaitera une commission d'enquête sur ce qui vient de se passer, c'est légitime et c'est naturel (...) C'est dans le cadre parlementaire et bipartisan, en associant pleinement l'opposition, qu'il faut travailler", a-t-il ajouté. "Il faudra tout mettre sur la table pour comprendre ce qui s'est passé"

Une guerre contre le terrorisme

"Nous faisons une guerre contre le terrorisme, le djihadisme et l'islamisme radical". Pour l'instant "le plus haut niveau du plan Vigipirate est maintenu. 8470 militaires sont déployés". De nouvelles mesures vont très rapidement être adoptées : "Il faut généraliser la séparation des individus dangereux en prison". "il faut généraliser" cette mesure mais "il faut le faire avec discernement et intelligence", a affirmé M. Valls.
Valls souhaite également "améliorer" le système d'écoutes qui doit être "plus performant".

 

La France a vocation à faire des immigrés des "soldats de la République"

La France a vocation à "intégrer" les immigrés et "à en faire des soldats de la République", a déclaré lundi le Premier ministre Valls, saluant la mémoire des policiers tués lors des attentats de la semaine dernière, dont un policier d'origine maghrébine.

"J'étais très ému des propos du frère du policier, Ahmed Merabet, qui disait qu'ils étaient membres d'une famille qui a toujours épousé les valeurs de la République, et l'engagement dans le service public. C'est ça la France, accueillir ceux qui viennent d'autres pays, les intégrer et en faire des soldats de la République, et aujourd'hui des héros", a affirmé le Premier ministre.

Un hommage sera rendu mardi à la préfecture de police de Paris aux trois policiers, Ahmed Merabet, Clarissa Jean-Philippe et Franck Brinsolaro. Un deuxième hommage sera rendu cette semaine aux Invalides aux victimes des attentats.

Le Premier ministre s'est dit "particulièrement fier et ému", en tant qu'ancien ministre de l'Intérieur, de voir les participants de la marche républicaine de dimanche "acclamer policiers et CRS".

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles