Dieudonné, un "prédicateur de la haine" pour Valls

Manuel Valls, a appelé mardi tout à la fois à lutter contre l'antisémitisme et à protéger les "compatriotes musulmans", dans son discours devant l'Assemblée nationale lors d'une séance spéciale d'hommage aux victimes des attentats.[FRANCOIS GUILLOT / AFP]

Manuel Valls a appelé mardi, devant l'Assemblée nationale, la justice à être "implacable à l'égard de ces prédicateurs de la haine", faisant référence au polémiste Dieudonné, et a dénoncé l'antisémitisme ouvert de certains élèves à l'école.

 

"Quelle honte que de voir un récidiviste de la haine tenir son spectacle dans des salles bondées au moment même où, samedi soir, la Nation porte de Vincennes se recueillait", après l'attaque contre la supérette casher, a déclaré M. Valls. "Il faut que la justice soit implacable à l'égard de ces prédicateurs de la haine", a lancé le Premier ministre.

"Comment on peut accepter que dans certains établissements, collèges ou lycées, on ne puisse pas enseigner la Shoah? Qu'un gamin de 7 ou 8 ans, quand l'enseignant lui pose la question +qui est ton ennemi?+, réponde: +c'est le juif+", s'est indigné le chef du gouvernement sous les acclamations.

"C'est cette bataille que nous devons gagner, celle de la pédagogie auprès de notre jeunesse", a lancé M. Valls. "Quand on s'attaque aux juifs de France, on s'attaque à la France, on s'attaque à la conscience universelle, ne l'oublions jamais", a-t-il dit. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles