La CGT rejette la candidature de Martinez

Philippe Martinez était le candidat de Thierry Lepaon.[DANIEL MAUNOURY / AFP]

Réuni à huis-clos toute la journée au siège de l’organisation syndicale, le «parlement» de la centrale devait rassembler une majorité des deux-tiers pour adouber celui qui prendrait sa tête à la place de Thierry Lepaon.

 

C’est non. Le Comité confédéral national (CCN) de la CGT a rejeté la candidature de Philippe Martinez au poste de secrétaire général. Philippe Martinez était le candidat que Thierry Lepaon avait désigné pour assurer sa succession.

Mais la liste conduite par Philippe Martinez n’a obtenu que 57 % des suffrages. Plusieurs importantes fédérations, notamment les services publics et la santé, avaient ainsi annoncé qu’elles voteraient contre.

Il faut dire que le candidat en lice était loin de faire consensus, son nom ayant été proposé par un groupe de travail présidé par Thierry Lepaon lui-même. Ce mode de désignation a ulcéré une partie des responsables syndicaux, qui auraient préféré une rupture franche avec l’ancien secrétaire général, poussé à la démission après deux mois de scandales sur son train de vie.

Toutefois, les chances, pour Philippe Martinez, d'accéder à la tête du syndicat, ne sont pas réduites à néant. Il a en effet été chargé par le CCN de constituer une nouvelle équipe d’ici à février.

Vous aimerez aussi

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez lors de la manifestation du 5 février 2019 [Alain JOCARD / AFP/Archives]
Mouvement social Entre «gilets jaunes» et grand débat, CGT et FO veulent faire entendre leur voix
Entre Emmanuel Macron et les partenaires sociaux, le torchon brûle
Politique Entre Emmanuel Macron et les partenaires sociaux, le torchon brûle
Philippe Martinez sur la CGT et les «gilets jaunes» : «il a fallu apprendre à se connaître»
mobilisation Philippe Martinez sur la CGT et les «gilets jaunes» : «il a fallu apprendre à se connaître»

Ailleurs sur le web

Derniers articles