Une policière percutée par une voiture devant l'Elysée

Devant le palais de l'Elysée.[AFP]

Une voiture a renversé et blessé légèrement une policière près de l'Elysée dans la nuit de mercredi à jeudi et son conducteur et un passager ont été placés en garde à vue, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

 

"Il s'agit d'un simple accident de la route", a précisé cette source.

Selon cette source, le jeune conducteur de 19 ans a paniqué après avoir emprunté la rue de l'Elysée à contre-sens et a renversé cette policière en faction devant l'Elysée quelques mètres plus loin, à l'angle de la rue Duras et du Faubourg saint-Honoré.

Après l'accident, la voiture a continué à rouler quelques minutes. Le conducteur et le passager ont ensuite rapidement abandonné leur voiture quelques rues plus loin et ont été interpellés.

"Le conducteur n'avait pas d'alcool dans le sang, et encore moins le profil d'un jeune radicalisé", a assuré cette source.

 

Pas de liens avec les attaques de la semaine dernière

"Les faits sont distincts des attaques de la semaine dernière et aucun lien n'est établi" avec les attentats survenus à Paris, a indiqué le parquet.

 

Des faits encore mal établis

Selon plusieurs témoignages relayés par France info, la voiture aurait délibérement percuté la policière.

Stéphanie Weber-Boyet, déléguée du syndicat de police Alliance explique à Europe 1 : "Elle (ndlr, la policière percutée) affirme que le conducteur l’a regardée dans les yeux et n’a pas freiné; et qu’il l’a donc percutée volontairement. Les trois témoins à proximité affirment la même chose".

 

Le président sur place

Selon l'AFP, François Hollande, qui rentrait de l'inauguration de la Philharmonie, est allé voir la policière blessée dans le camion de pompiers où elle recevait les premiers soins, pour prendre de ses nouvelles et lui souhaiter un bon rétablissement, selon des sources proches de la présidence.

La jeune femme a été blessée à l'omoplate et à la main et conduite à l'hôpital, pour vérifications.

Vous aimerez aussi

Faits divers Sète : un homme de 80 ans meurt écrasé alors qu'il donnait une leçon de conduite à sa concubine
Crash en Ethiopie : l'analyse des boîtes noires a débuté en France
Enquête Crash en Ethiopie : l'analyse des boîtes noires a débuté en France
Crash en Ethiopie : l'hommage des proches aux victimes
émotion Crash en Ethiopie : l'hommage des proches aux victimes

Ailleurs sur le web

Derniers articles