Dans leur cavale, les Kouachi auraient fait halte dans un fast-food

Les frères Kouachi se seraient arrêtés pour se restaurer au Quick de Laon quelques heures à peine après l’attentat de Charlie Hebdo.

Le quotidien L'Aisne Nouvelle révèle dans son édition de vendredi un élément supplémentaire sur la cavale des frères Kouachi, Chérif et Saïd, dans les minutes qui ont suivis l'attentat de Charlie Hebdo, mercredi 7 janvier.

 

Les forces de l'ordre avaient perdu la trace des frères Kouachi porte de La Villette, mercredi 7 janvier, quelques minutes après l'attentat contre Charlie Hebdo. Et ils n'avaient retrouvé des indices de leur cavale que le lendemain matin avec le braquage de la station-service près de Villers-Cotterêts.

Entre ces deux évènements, l'itinéraire emprunté par Chérif et Saïd Kouachi demeure mystérieux. Or, selon l'Aisne Nouvelle, "les deux frères se seraient arrêtés pour se restaurer au Quick de Laon quelques heures à peine après l’attentat".

 

"De fortes chances" que ce soit eux

Une information en partie confirmée par une source policière du journal. Les "deux hommes correspondant au signalement ont été repérés mercredi en début d’après-midi,"  a-t-elle indiqué au quotidien précisant qu'"il y a de fortes chances" pour qu'il s'agisse des deux terroristes.

Le fast-food en question se situe à 130 kilomètres de Paris au bord de la Nationale 2. Une route sur laquelle s'étaient concentrées les recherches dès mercredi soir. La même route que les frères Kouachi avaient empruntée au matin du 9 janvier avant de se retrancher dans une entreprise de Dammartin-en-Goële.

Les vidéos du Quick ont été confiées à la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire. Les résultats ne sont pas encore connus.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles