Vol de cocaïne à la PJ : 4 personnes mises en examen

Le siège de la Police judiciaire, au 36 quai des Orfèvres, sur l'île de la Cité à Paris [Thomas Samson / AFP/Archives]

Dans l'affaire des 52kg de cocaïne volées au siège de la PJ, quatre personnes ont été mises en examen vendredi.

 

Les personnes interpellées lundi et placées en garde à vue dans la foulée sont des proches du policier soupçonné d'avoir dérobé des scellés.

Il s'agit de sa femme, son frère et de deux policiers qui ne travaillaient vraisemblablement avec lui au 36 quai des Orfèvres selon une source proche du dossier

Présentés aux juges d'instruction de Paris au terme de leur garde à vue, ils ont été mis en examen pour, notamment, "blanchiment de trafic de stupéfiants en bande organisée" et "recel de détournement de biens par personne dépositaire de l'autorité publique", ou encore "destruction, soustraction, recel d'objets de nature à faciliter la découverte d'un délit ou la recherche de preuve".

Tous, exceptée la femme de l'ex-brigadier, ont été placés en détention provisoire. Cette dernière, également poursuivie pour "subornation de témoin", a demandé à ce que la décision sur sa mise en détention se fasse ultérieurement.

Dans la nuit du 24 au 25 juillet dernier, 52kg de cocaïne avaient été dérobées dans la salle des scellés de la PJ où le brigadier, écroué le 6 août, s'était rendu pour des "raisons futiles". Cette nuit-là, une policière l'avait vu quitter les lieux avec de grands sacs. La drogue n'a jamais été retrouvée.

 

À suivre aussi

Faits divers Marseille : des tirs «d'intimidation» à la kalachnikov en plein après-midi dans une cité des quartiers nord
Paris Paris : des métaux précieux volés au musée de la Monnaie
L'entrée du siège de la police judiciaire, 36 quai des Orfèvres, le 6 août 2014 à Paris [BERTRAND GUAY / AFP/Archives]
Enquête Vol de cocaïne à la PJ : un "indic" écroué

Ailleurs sur le web

Derniers articles